EN ROUTE VERS LES ÉTOILES !

Notre histoire, celle d’Alexandre, de Clémence, de Théo, de Manal, de Michel… en somme, celle de Biscornu, a séduit des Chefs Étoilés de renom et de nombreux Meilleurs Ouvriers de France. Sans hésiter, ils prêtent leur concours pour prouver aux yeux de tous que ce défi est possible.

Jimmy Coutel – Chef étoilé

Jimmy a été élu Grand de Demain par le Gault et Millau 2016 et a obtenu son étoile Michelin en 2017 après avoir travaillé dans les plus belles maisons de la Côte d’Azur.

« Ému par l’histoire d’Olivier et son fils Alexandre, j’ai été le premier parrain à offrir des recettes pour Biscornu, en soutien affectueux aux personnes en situation de handicap que l’entreprise accompagne.

Je souhaite que beaucoup d’autres participent comme moi, à la construction de ce beau projet solidaire.  » 

Johanna le Pape – Championne du monde des arts sucrés

Cheffe Pâtissière bien-être, Johanna est Championne du Monde des Arts Sucrés. Elle a travaillé chez les plus grands comme Alain Ducasse et La Durée !

 » Travailler en collaboration sur le projet d’Olivier avec Biscornu autour de l’insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap a été pour moi la suite logique dans la vision que j’ai de la transmission dans le monde de la pâtisserie. Un projet solidaire et anti gaspillage qui m’a plu à la minute où Olivier m’a proposé de collaborer avec lui sur des recettes de desserts. » 

Michel Roth – Chef étoilé

Originaire de Moselle, Michel Roth commence son apprentissage à l’Auberge de la Charrue d’Or à Sar-reguemines avant de poursuivre son chemin à travers les meilleures cui-sines : le Crocodile, l’Auberge de l’Ill, Ledoyen… Arrivé au Ritz en 1981, sous la direction de Guy Legay, il y reste dix-neuf ans en gravissant les échelons.

Après un passage de 2 ans comme Chef des cuisines chez Lasserre, il ne résiste pas à la propo-sition du Ritz qui l’invite à reprendre la direction des cuisines en 2001.

Enfin, au fil des années, il remporte de nombreux concours: prix Taittin-ger, prix Escoffier, etc., et surtout les titres de Meilleur Ouvrier de France et encore Bocuse d’Or remportés en 1991.
La fermeture du palace parisien pour deux ans lui offre la possibilité de prendre ses quartiers à Genève, à l’hôtel Président Wilson.
Il officie donc désormais au restau-rant gastronomique  » Le Bayviewoù  » il obtient la première étoile au guide Michelin en novembre 2013. En 2015, il est promu « Chef Ro-mand de l’année » au guide Gault et Millau 2016 et obtient la note de 18/20.

Éric Trochon – Meilleur Ouvrier de France

Pour Éric Trochon, la cuisine s’inscrit définitivement dans le mouvement – un mouvement de vie et de partage.

Né et basé à Paris, il a le goût du voyage et ses nombreuses aventures professionnelles l’ont conduit en Inde, au Liban, en Chine, en Co-rée, à Singapour, en Thaïlande et au Japon.

En 2011 qu’il est consacré Meilleur Ouvrier de France.
Entre ses deux adresses historiques – co-fondateur et chef associé de Semilla et Freddy’s (Paris VIe) -, ses engagements de formateur à l’Ecole Ferrandi et ses fréquents aller-retour à Séoul (restaurant Panisse) et à Tokyo (eric’S by Eric Trochon), le Pa-risien souhaite se poser, et ouvrir un écrin gastronomique plus intimiste.

Il y a deux ans, lui et son épouse coréenne, Mi-Jin Ryu, directrice de salle, ouvrent en Juin 2019 leur propre restaurant au cœur du Ve arrondissement de Paris.

Le restaurant obtient dés 2020 une étoile dans le Guide Michelin.

Omar Dhiab  – Chef étoilé

Omar Dhiab a commencé la cuisine à 15 ans, dans un restaurant traditionnel en région parisienne.

Il a ensuite acquis la technique et l’expérience dans différents établissements de 1 à 3 étoiles, comme le Pavillon Le Doyen, Lasserre, et le restaurant L’Abeille, qui font partie de ses plus beaux souve-nir. Aujourd’hui à la tête du restaurant Loiseau Rive Gauche 1* Michelin, il crée ses menus au rythme des micros saisons en direct avec ses producteurs et éleveurs les plus proches.

 Emmanuel Kouri – Chef étoilé

Formé à l’école Hôtelière à Périgueux, Emmanuel Kouri est ensuite parti travailler à Londres pour Pierre Gagnaire, puis il s’installe à Paris pour travailler avec Yannick Alleno a l’hôtel « Le Meurice » et Eric Frechon a l’hôtel « Le bristol » pendant 4 années.

Depuis 2018 il est le chef du restaurant « Les Climats », à Paris, (une étoile au guide Michelin).

 Jean-Christophe Jeanson- Chef étoilé

Avec son âme de coach et sa bienveillance naturelle, Jean- Christophe Jeanson, Chef Pâtissier de la Maison Lenôtre fait partie de ses hommes habités par la flamme du métier.

Selon ce chef sacré Meilleur Ouvrier de France, « il n’y a pas de gène de la gastronomie », même s’il avoue que la passion des four-neaux lui vient de son père restaura-teur. Spécialiste du Baba au Rhum, Jean- Christophe Jeanson affirme que la densité de la pâte est la clef de voûte de ce dessert gourmand.

A 54 ans, il est l’un des piliers de la brigade Lenôtre depuis plus de 15 ans et l’adjoint de Guy Krenzer. Mais ce fils de restaurateur voulait au départ devenir… ébéniste !

C’est finalement le meilleur ami de son père, Jean Lebreton, un pâtissier à la tête de 5 boutiques, qui l’aide à trouver sa voie, celle du sucré. S’en suit un parcours complet dans plu-sieurs boutiques artisanales de la région parisienne.

Il entre chez le traiteur Raynier Marchetti en 1990 en tant qu’ouvrier pâtissier pour en devenir le chef pâtissier dès 1995 et rester 6 années à ce poste.

C’est en 2003 qu’il rejoint Guy Krenzer chez Lenôtre, à la tête de la partie pâtisserie, cœur de l’héritage de la Maison. Il est tout d’abord chef pâ-tissier adjoint, puis devient très vite chef pâtissier en 2006 !

Curieux par nature, il bouscule depuis les saveurs établies, remet en cause les parfums et textures connus, avec la volonté de créer des émotions. 

Grégory Cuilleron- Chef étoilé

Bercé par la gastronomie lyonnaise, et issu d’une famille de viticulteurs et d’amoureux du terroir, Grégory Cuilleron fait ses premiers pas derrière les fourneaux à l’Auberge de l’Île.

Globe-cooker et handi-engagé, Grégory se réinvente à travers ses différentes activités d’animateur TV (La Tournée des Popotes, La Fabuleuse Histoire du Restaurant…), de conseil, ou par sa participation à de nombreux événements culinaires… Véritable passionné, c’est une cuisine généreuse, inventive et décomplexée qu’il élabore.

Guy Krenzer – Meilleur Ouvrier de France 

Chef exécutif, directeur de la création et des ateliers de fabrication de la Maison Lenôtre depuis dix-sept ans, Guy Krenzer est Membre de la société des Meilleurs Ouvriers de France, Chevalier des Arts et Lettres ou encore diplômé du titre de barista et torréfacteur professionnel.
Né en 1964 en Alsace, Guy Krenzer emporte le titre tant désiré de Meilleur Ouvrier de France Char-cutier-Traiteur en 1988.

Son parcours professionnel commence et il intègre aussi bien des enseignes de la restauration classique que de somptueuses maisons, en occupant la fonction de chef de partie au Negresco, célèbre hôtel de la Baie des Anges à Nice, dans le sud de la France. De passage à Londres, il est successivement chef consultant au Four Seasons, puis second de cuisine au Ritz de 1991 à 1992.

De retour à Paris, il prend les rênes des cuisines du Fouquet’s, en temps que Chef de cuisine 1993 à 1994 puis de celles du Lapérouse de 1994 à 1997.
Il devient une deuxième fois Meil-leur Ouvrier de France en 1996, cette fois dans la catégorie Cuisine.

Il oriente ensuite sa carrière vers le métier de traiteur en devenant chef de la Maison Saint Clair où il y res-tera pendant sept ans, en tant que Chef des cuisines.
Gardien respecté des traditions gas-tronomiques françaises, il pousse les portes de la Maison Lenôtre en 2004. Où il sera nommé à la tête des ateliers en 2006.
Guy Krenzer est l’auteur de 2 ouvrages : « Maison Lenôtre Haute Création » édité à l’occasion des 60 ans de la Maion Lenôtre en 2017 et « La Charcuterie » aux Editions de la Martinière en 2019 (ce livre a obtenu le prix du savoir-faire dans le grand prix du livre 2020 décerné par la société nationale des Meil-leurs Ouvriers de France et a été récompensé du Gourmand World Cookbook Awards 2020 dans la catégorie MEAT).
Artiste tout en gardant son âme d’artisan, il est aujourd’hui le chef d’orchestre de la Maison Lenôtre qui offre l’excellence de la pâtisserie parisienne.

Jacques Maximin – Meilleur ouvrier de France

Né en 1948 dans le Pas de Calais, Jacques Maximin a commencé son apprentissage au Touquet, puis à Monaco et enfin à Paris où il passe dans les plus grandes maisons. 1978, il devient Chef des Cuisines du Chantecler, le restaurant gastro-nomique de l’hôtel Negresco à Nice, où il sera le premier Chef a être étoilé michelin dans un Palace,1979, il obtient le titre de Meilleur Ouvrier de France Cuisine.

Il a ensuite crée et dirigé de nombreux restaurants prestigieux et étoilés tout au long de sa carrière comme « le théâtre» à Nice ou « Jacques Maximin » à Vence avant de cesser son activité de restaurateur en 2007 pour devenir vice-président aux côtés d’Alain Ducasse du concours des Meilleurs Ouvriers de France cuisiniers.

En 2010 il cède à nouveau à la ten-tation et crée au Cros de Cagne sur Mer « le Bistrot de la Marine », et obtient au bout de 4 mois une étoile Michelin, avant d’effectuer son dernier service en Avril 2016. Depuis il a créé sa société de conseil culinaire, pour laquelle il intervient en France comme à l’étranger.

Souhaitant créer une école d’excellence de la cuisine Française à Meudon Alain Ducasse le sollicite pour que les élèves puissent y côtoyer une « légende la cuisine française ».

En Novembre 2020 Antoine Maximin, auteurs de nombreux livres de cui-sine par ailleurs, devient ainsi alors Conseiller culinaire et chef en rési-dence pour l’Ecole Ducasse.

Fabrice Brunet – Meilleur Ouvrier de France 

Avant d’officier chez Lenôtre en qualité de chef des cuisines Salées, Fabrice Brunet sacré un des Meilleurs Ouvrier de France Cuisine a fait ses classes au Fouquet’s où il fut choisi sur la réalisation d’une « simple » recette d’omelette. Un plat qui lui a porté chance, même s’il confesse un penchant pour la gastronomie Asiatique et le travail délicat des poissons.
Quand Fabrice Brunet quitte sa Mayenne natale pour tenter l’expérience de la Haute Gastronomie parisienne au Fouquets, il est loin de se douter qu’en plus de devenir un chef renommé, il rencontrerait le chef au col tricolore Guy Krenzer, celui avec qui il dirigerait quelques années plus tard la cellule création de la Maison Lenôtre.
Une Maison attachante, des équipes remarquables et passionnées pratiquant un savoir-faire de l’Excellence dans laquelle il trouve rapidement ses marques.

Aujourd’hui, à la tête d’une équipe Création de 9 personnes, il crée, transforme, innove chaque jour et toujours avec la même passion depuis bientôt 10 ans.

Christophe Quantin  – Meilleur ouvrier de France

Né en 1963 à Paris Christophe Quantin a commencé son parcours en grande brigade, en brasserie et en restauration aérienne, à l’Hôtelle-rie du Prieuré près d’Avignon, à Oxford au Manoir aux Quat’Saisons, en 1986 au Ciro’s et au Casino de Deauville puis à Paris à l’Automobile Club de France. En 1988, il est de retour au Ciro’s et au Casino de Deauville pour gravir la hiérarchie et enrichir son expérience en manage-ment de brigade.

En 1990, il travaille auprès de Jacques Maximin à Nice. Puis professeur certifié de cuisine à au lycée Nicolas Appert à Orvault il réussit en 1993 le concours de « Un des Meilleurs Ouvriers de France » en Cuisine. De 1998 à 2013, il est Directeur technique au Lycée Hôtelier de Blois.

De 2013 à mai 2020, Alain Ducasse lui confie le poste de Directeur technique et pédagogique de ses écoles. Depuis juin 2020, il dirige son entreprise CAP CUISINE CONSEIL, dédiée au conseil et à la formation des professionnels et à l’ingénierie technique en restauration et assiste Alain Ducasse depuis 2006 comme vice-président du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » Cuisine. Il est Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

NOS VERRINES ÉTOILÉS